• Elwing HM

Le Phare

Dernière mise à jour : août 25


Connais-tu l’histoire de ce phare dont personne n’est censé ignorer la lumière ?

On raconte que son rayonnement traverse l’espace et le temps et s’alimente perpétuellement à une source abondante et intarissable.


Le vois-tu briller de loin comme de prêt ?

Sa lumière est le pur nectar de la vérité, qui se répand inlassablement, à tout instant.


Certes, on peut voiler la vérité, la masquer, la déguiser, chercher à l'embellir ou à l'enlaidir, elle reste parfaite, prête à se déverser à tout moment.


On peut l’étrangler, la faire taire de force, la ridiculiser, elle n'en a que faire, car elle sait qu'elle est de pure essence, incorruptible et indestructible.


Bien que certains pensent qu'elle n'existe pas ou qu'elle n'est pas de ce monde, elle est souvent factuelle dans le tangible, car les faits et les actes finissent toujours par évincer le mensonge.

Un jour ou l'autre, elle éclate dans toute sa splendeur et éclaire de sa douce lumière, les esprits les plus sombres et les cœurs les plus meurtris ; mettant ainsi fin à l'attente de ceux qui se languissaient d'elle.

Alors la manipulation, la tromperie et leur comparses s'étiolent et tombent en poussière pendant que la vérité unifie, répare et guérit.

On peut être choqué par son ampleur lorsqu'elle apparaît dans sa nudité la plus pure, mais une fois l’information digérée, le soulagement et la légèreté qui s’ensuivent effacent tous les désagréments et intensité provoqués par son brusque dévoilement.

Bien informé et apaisé, on ne peut qu’aller de l'avant. Car si le poids du mensonge et du déni nous plombe et nous alourdi, la vérité nous secoue une bonne fois pour toutes, nous libère et nous élève.

Enfin allégé et de retour au royaume de l’authenticité, on peut se déposer dans notre propre essence naturelle et apprendre à apprivoiser notre capacité à faire confiance à notre propre discernement.

C’est sans égale de renouer avec ce qui fait sens pour nous, au-delà des postures, des résistances et des attentes intérieures et ou extérieures.

C’est bon de pouvoir percevoir la réalité des choses et des êtres. De distinguer ce qui relève du vécu, du fantasme ou du chimérique.

Mais comment apprécier véritablement sa propre vie, si on la vit par procuration, ou sous fausse bannière ?

Si on ne connait pas le vrai gout de soi ?

La couleur de ses rêves ?

Le rythme de son cœur ?

Serait-il possible de danser sa propre danse dans des chaussures de géants, ou des souliers de lilliputiens ?

Ça peut, peut-être faire partie du chemin un certain laps de temps, mais tenir ainsi toute une vie …

Ça semble demander trop d’effort, trop de souffrance pour un résultat qui sera toujours insatisfaisant et sans saveurs. Car le manque de soi persistera toujours, quelques que soient les subterfuges et les ruses de l’ego.


Mais, soi rassuré !

Le phare de vérité, luit éternellement au cœur de chaque être.

Et sa lumière brille de tout son éclat et libère du poids des faux semblants, de la servitude aux mensonges et de la soumission aux injonctions aliénantes.

Il suffit pour cela, d’en faire la demande.

À qui ? À qui ? Te demanderas-tu peut-être.

À la merveille que tu es et que tu as toujours été.

Ça ne correspondra pas vraiment aux attentes de ton ego,

Mais une fois ta lumière révélée,

L’ego sera bien heureux à la découverte de la splendeur de ton être.

Tellement heureux, qu’il ne voudra jamais plus quitter ton phare !

Bon éclairage à la lumière de ton précieux phare !


Elwing HM














Posts récents

Voir tout